Aller au contenu principal

Moët Impérial

Moët Impérial

Notes de dégustation

COMPOSITION

Son assemblage reflète la diversité et la complémentarité des trois grands cépages champenois, dont les proportions varient selon les années pour retrouver toujours la même harmonie : le corps du Pinot Noir (30 à 40%), la souplesse du Meunier (30 à 40%), la finesse du Chardonnay (20 à 30%).

UNE ROBE ÉLÉGANTE

Jaune paille légèrement dorée aux délicats reflets verts

UN NEZ ÉCLATANT

Pomme verte, agrumes… Saisissante intensité de ces notes fruitées, aussitôt suivies par une vague de fraîcheur minérale et de fleurs blanches. Puis, les nuances blondes de brioche, de céréales et de noix fraîches annoncent une élégante maturité.

UN PALAIS CONJUGUANT GÉNÉROSITÉ ET SUBTILITÉ 

Généreuses et savoureuses, les notes de fruits à chair blanche comme la poire, la pêche blanche, la pomme, éclosent au palais, ainsi qu’une bulle fine et légère. Puis, peu à peu, s’impose la douce vivacité des nuances d’agrumes, qui se prolonge délicatement en bouche.

DOSAGE

7 à 9 g/litre Champagne Brut

TEMPS DE MATURATION EN CAVE

24 mois

Vieillissement après dégorgement

3 mois

CHROMATICITÉ

Les yeux fermés, Moët Impérial évoque Le jaune d’or d’un sabayon, les tonalités fraîches d’un agrume jaune, la transparence aérienne d’un espuma, les reflets vert clair de la chair d’un concombre ou encore la brillance cristalline d’une opaline. 

Textures

La fine effervescence appelle une texture souple et aérienne comme un drapé doré. Le palais subtil requiert une mâche énergique et sans agressivité, comme la cuisson « al dente » de fettuccine ou la chair d’une poire granuleuse et croquante.

do

Les produits crus, sushi, sashimi, carpaccio avec des fruits ou des herbes aromatiques. 

Les fruits frais accompagnés d’un élément de contraste iodé, salé ou piquant. 

L’acidité prononcée, mais harmonieusement accompagnée par une sensation de gras : beurre blanc aux câpres, crème d’avocat et citrons caviar...

Une tonalité iodée : des huîtres, feuille d’huître, oursins...

Une nuance végétale, sans sur-cuisson et assaisonnée (huile d’olive extra vierge et gros sel) afin d’adoucir la sensation végétale.

Une touche d’épices chaudes, curcuma ou curry très délicatement amené comme un assaisonnement.  

don't

L’excès de contraste : aigre-doux, sucré-salé…

Le sucre, le miel, les fruits confits dominants

L’amertume excessive : café, chocolat noir, épices brulées…

La sécheresse d’une sur-cuisson

Les textures molles, collantes

Les épices brûlantes

Matrice des ingrédients

pourquoi ?
Mâche non excessive
Jutosité délicate et élégante
Œufs de poisson (pour le craquant
et la salinité iodée)
Quel ingrédient ?
Poissons à chair blanche
(daurade, bar, turbot, St. Pierre, Sole)
Œufs de poisson
Comment ?
Cru
Poissons à chair blanche
(daurade, bar, turbot, St. Pierre, Sole)
Œufs de poisson
Cuit
Rôti sans excès de coloration
Poché et servis avec une mayonnaise
vis avec une mayonnaise

Inspirations

Blanc de volaille de Bresse rôti, sauce aux herbes

De la fraîcheur avant toute chose

Canard sauté, chips de gingembre et noodles

Tendreté et croustillance

Couscous méditerranéen, basilic, coriandre, abricots secs et aubergine

Cuisine végétarienne

Capuccino citrouille et truffe blanche

Snacking

« Comme son champagne, Monsieur Moët ne se montrait jamais dans un salon sans en chasser l’ennui. »
Phrase attribuée à un contemporain de Jean-Remy Moët