Aller au contenu principal

Grand Vintage 2009

Grand Vintage 2009

Notes de dégustation

COMPOSITION

Cépage le plus accompli de la récolte 2009, le Pinot Noir domine l'assemblage avec 50% de l'assemblage et lui donne sa puissance. Le Chardonnay apporte son élégante fraîcheur et son onctuosité (36%), tandis que le Meunier complète ce grand millésime par sa texture charnue.

UNE RÔBE PÂLE ET LUMINEUSE

Jaune pâle brillant aux reflets verts, avec une bulle fine et persistante.

UN BOUQUET GOURMAND

D’emblée, la maturité s’affirme. Les premiers indices, doux, tels la moisson, le calisson ou la vanille, s’ouvrent progressivement vers un registre plus toasté : sésame torréfié, amande grillée, moka. Puis, le fruit charnu et juteux évoque un verger de pêches et d’abricots au cœur de l’été. L’image d’une brassée de roses et de pivoines complète cet ensemble épanoui et délicat.

UN PALAIS ACCOMPLI

Ample et lisse, le premier contact tapisse le palais. Puis, la texture se déploie, soyeuse et fluide ; la puissance maîtrisée du Pinot Noir, aux notes de miel et d’épices douces, est soulignée par une nuance de pamplemousse rose. L’ensemble est généreux et léger à la fois.

DOSAGE

5 g/litre Champagne Extra-Brut

CELLARING TIME

7 ans

AGING AFTER DISGORGEMENT

6 mois minimum

Chromaticité

Au fur et à mesure de la dégustation, le Grand Vintage 2009 évoque un nuancier aux teintes de plus en plus chaudes : tout d’abord un blanc délicatement teinté d’une pivoine, d’un bouton de rose, puis l’orangé d’un abricot mûri au soleil, suivi du brun orangé des épices douces et du blond doré des blés mûrs.

Retour à la fraîcheur avec le vert d’une feuille de cerfeuil.

Textures

Ce champagne, dont le corps et la force sont maîtrisés et précis, recherche des textures puissantes et généreuses sans excès. La sensation en bouche, accomplie et soyeuse, à l’image de la générosité raffinée du cachemire.

La sous-cuisson préservera la texture « al dente » du cru, une mâche persistante prolongeant la durée de l’accord.

do

De la fermeté et de la mâche pour les poissons et crustacés (cru, cuisson unilatérale…)

Interpréter l’esprit généreux de la cuisine familiale avec modernité (blanquette, pot-au-feu, navarin…)

La générosité et la jutosité des fruits d’été, exotiques, des agrumes mûrs (orange rouge)

La texture soyeuse, légère et élégante des courges, carottes, poivrons oranges, panais…

Des fruits secs et croquants (amande, cajou, noix du Brésil…)

Des épices douces, dorées en accord chromatique et d’univers (safran, gingembre…)

Des fromages à maturation moyenne pour rester loin de l’acidité.

don't

Le iodé puissant : huîtres, feuille d’huître, oursins…

L’acidité prononcée et dominante : vinaigre, jus de citron, citron caviar.

La sur-cuisson : texture sèche, caoutchouteuse.

Les épices piquantes.

L’ail trop marqué.

L’excès de végétal.

Les fruits pas assez mûrs.

Matrice des ingrédients

pourquoi ?
Mâche non excessive
Jutosité délicate et élégante
Œufs de poisson (pour le craquant
et la salinité iodée)
Quel ingrédient ?
Poissons à chair blanche
(daurade, bar, turbot, St. Pierre, Sole)
Œufs de poisson
Comment ?
Cru
Poissons à chair blanche
(daurade, bar, turbot, St. Pierre, Sole)
Œufs de poisson
Cuit
Rôti sans excès de coloration
Poché et servis avec une mayonnaise
vis avec une mayonnaise

Inspirations

Navarin de veau aux carottes et écume d'orange

Esprit néo-classique

Fritto de langoustine aux pétales de maïs compotées légèrement piquante d’abricots et café

Un délicieux croustillant

 

Courge noisette

Cuisine végétarienne

« Comme son champagne, Monsieur Moët ne se montrait jamais dans un salon sans en chasser l’ennui. »
Phrase attribuée à un contemporain de Jean-Remy Moët