Aller au contenu principal

Découvrez la nouvelle expérience culinaire chez Moët & Chandon

Moët & Chandon ouvre les portes de l'Orangerie et de ses jardins privés afin de vous faire vivre une expérience exceptionnelle.

top banner

LE PIQUE-NIQUE DANS LES JARDINS DE L'ORANGERIE

La Maison de Champagne Moët & Chandon invite les gourmets au cœur de sa résidence de l’Orangerie à Epernay, pour des rendez-vous exceptionnels.

Venez prendre place à l'ombre de tentes au coeur du jardin à la française où sera proposé un véritable voyage culinaire autour de notre cuvée Moët Impérial.

Une expérience gustative orginale qui illustre tout le savoir-vivre de Moët & Chandon.

En Juillet
> 11h30 - pour déjeuner
-  Sam 9.07, Sam 16.07, Sam 23.07, Sam 30.07, Dim 31.07

> 19h - pour dîner
- Ven 8.07, Jeu 14.07, Ven 15.07, Ven 22.07, Ven 29.07

En Août
> 11h30 - pour déjeuner
- Sam 6.08, Dim 7.08, Sam 13.08, Dim 14.08, Lun 15.08,  Sam 20.08, Dim 21.08 

> 19h - pour dîner
- Ven 5.08, Ven12.08, Ven 19.08

Prix
Nombre limité de places
75€ / adulte
45€* / ado (11 à 17ans)
Gratuit* / enfant (0 à 10ans)

Infos pratiques
L’Orangerie
Résidence Trianon – Champagne Moët & Chandon 
9 avenue de Champagne  
51200 Epernay

*sans alcool pour les ados et enfants. Un jus alternatif sera servi.
Pour les enfants, merci de prévoir un repas.

product-image

POUR COMMENCER...
Jambon Ibérique « Pata negra » et Melon au Cerfeuil
Salade Caesar, Roquette et Copeaux de Parmesan
Velouté d’Asperges, Faisselle à la Menthe Fraîche 

POUR CONTINUER...
Brioche Toastée au Homard, Mayonnaise aux Agrumes et Iceberg 
Baguette au Jambon Culatello Truffé, Sauce Tartare 

POUR TERMINER...
Fruits Rouges, Meringue et Citron Vert 

1/2 bouteille de champagne par personne

Souhaitez-vous que l'on reste en contact ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières offres et actualités.

It is not a valid email

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscription Newsletter
« Comme son champagne, Monsieur Moët ne se montrait jamais dans un salon sans en chasser l’ennui. »
Phrase attribuée à un contemporain de Jean-Remy Moët